Tour du monde

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tour du monde

Message par feuille le Mar 10 Oct - 10:53


Bonjour les freres et soeurs ,

2 mois d'absence de ma part, un site qui s'est endormi, une longue route et quelque ampoules aux pieds plus tard, nous repartons sur le chemin de la rencontre de notre createur avec pour commencer aujourd'hui l'ouverture d'un sujet qui nous fera faire un tour du monde des news religieuses.

Premier arret: YOUNGSTOWN, Ohio



Closed churches find second life as breweries :

Ira Gerhart finally found a place last year to fulfill his yearslong dream of opening a brewery: a 1923 Presbyterian church. It was cheap, charming and just blocks from downtown Youngstown.

But soon after Gerhart announced his plans, residents and a minister at a Baptist church a block away complained about alcohol being served in the former house of worship.

“I get it, you know, just the idea of putting a bar in God’s house,” Gerhart said. “If we didn’t choose to do this, most likely, it’d fall down or get torn down. I told them we’re not going to be a rowdy college bar.”

With stained glass, brick walls and large sanctuaries ideal for holding vats and lots of drinkers, churches renovated into breweries attract beer lovers but can grate on the spiritual sensibilities of clergy and worshippers.

At least 10 new breweries have opened in old churches across the country since 2011, and at least four more are slated to open in the next year. The trend started after the 2007 recession as churches merged or closed because of dwindling membership.

Sex abuse settlements by the Roman Catholic Church starting in the mid-2000s were not a factor because those payments were largely covered by insurers, according to Terrence Donilon, spokesman for the Archdiocese of Boston.

Gerhart’s is scheduled to open this month after winning over skeptics like the Baptist minister and obtaining a liquor license.

“We don’t want (churches) to become a liquor store,” said Michael Schafer, spokesman for the Archdiocese of Cincinnati, which has imposed restrictions on turning closed churches into beer halls. “We don’t think that’s appropriate for a house of worship.”

At the Church Brew Works in Pittsburgh, an early church-turned-brewery that opened in 1996, patrons slide into booths crafted from pews. Towering steel and copper vats sit on the church’s former altar. Yellow flags line the sanctuary emblazoned with the brewery’s motto: “ON THE EIGHTH DAY. MAN CREATED BEER.”

Owner Sean Casey bought the former church because it was cheap and reminded him of beer halls he used to frequent in Munich. Aficionados cite its rustic decor as a major draw.

“It’s got that ‘wow’ factor,” said Jesse Anderson-Lehnan, 27. “But it still feels like a normal place, it doesn’t feel weird to come and sit at the bar and talk for a few hours.”

When St. John the Baptist Church was desanctified and sold to Casey, Roman Catholics in the diocese voiced their opposition, leading to the deed restrictions to stop other closed churches from becoming bars and clubs.

While the Diocese of Cincinnati also has imposed such restrictions, it’s unclear how much company it and Youngstown have. Limits also exist in the Diocese of Altoona-Johnstown, Pa., while the Boston Archdiocese says it solicits proposals from potential buyers and screens them to make sure they’re in line with Catholic values.

Churches are uniquely difficult to renovate, preservationists say. Large stained windows and cavernous sanctuaries are tough to partition into condominiums. Historic landmark protections can bar new owners from knocking down some churches, leading them to sit empty and decay.

But the same vaulted ceilings that keep housing developers away from churches also lend them an old-world air hard to replicate elsewhere, making former houses of worship particularly suitable as dignified beer halls.

There, even clergy members sometimes aren’t so opposed to quaffing a pint. Some are regulars at the Church Brew Works, Casey said, where they can order Pipe Organ pale ale or Pious Monk dark lager.

Cincinnati’s Taft’s Ale House kicked off its grand opening in the 167-year-old St. Paul’s Evangelical Protestant Church with a “blessing of the beers.” A television report at the time shows the Rev. John Kroeger, a Catholic priest, giving the blessing.

“God of all creation, you gift us with friends, and food and drink,” he said, eyes cast upward. “Bless these kegs, and every keg that will be brewed here. Bless all those freshened here, and all those gathered in the days, and months, and years to come!”


Traduction francaise a venir .

feuille
Admin
Admin

Messages : 271
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour du monde

Message par feuille le Sam 14 Oct - 6:45


Traduction pour les francophones.



Ira Gerhart a finalement trouvé un terrain l'annee derniere, afin de réaliser son rêve d'ouvrir une brasserie: ce lieu n'est autre qu'une église presbytérienne datant de 1923. C'était bon marché, charmant et à quelques rues du centre-ville de Youngstown.

Mais peu de temps après que Gerhart eut annoncé son intention d'utiliser cette eglise , les résidents anisi que les responsable religieux de l' église baptiste du quartier se sont plaint que de l'alcool ne devrait pas etre servi dans un endroit qui fut a l'origine une maison de culte .

"Je comprends, vous savez, juste l'idée de mettre un bar dans la maison de Dieu..", a déclaré Gerhart. "Si nous n'avions pas choisi de le faire, l'eglise aurait probablement du etre demoli.. Je leur ai dit que nous ne serions pas un bar de mauvaise frequentation. "

Avec des vitraux, des murs de briques et de large espace pour stocker l'alcool et accueillir de nombreux buveurs, les églises rénovées en brasseries attirent les amateurs de biere, mais peuvent aussi toucher les sensibilités spirituelles du clergé et des fidèles.

Au moins 10 nouvelles brasseries ont ouvert dans d'anciennes eglises a travers le pays depuis 2011, et au moins quatre autres devraient ouvrir leur portes l'année prochaine. La tendance a commencé après la récession de 2007 lorsque les églises ont fusionné ou fermé en raison de la diminution des membres.

Selon Terrence Donilon , porte-parole de l'archidiocèse de Boston, les abus sexuels commis par l'Eglise catholique romaine au milieu des années 2000 ne constituaient pas un facteur determinant.

Gerhart devrait ouvrir ses portes ce mois-ci après avoir gagne contre les sceptiques de l'eglise baptiste en obtenant un permis d'alcool.

« Nous ne voulons pas que les églises deviennent des magasins d'alcool », a déclaré Michael Schafer, porte-parole de l'archidiocèse de Cincinnati, qui a imposé des restrictions aux églises fermées voulant se transformer en salles de bière. "Nous ne pensons pas que cela soit approprié pour une maison de culte."

A l'église Brew Works à Pittsburgh, l'un des premieres église devenu brasserie en 1996, les clients trouvent place autour de tables et chaises fabriquees a partir des anciens bancs de l'eglise . Des cuves d'acier et de cuivre se dressent sur l'ancien autel. Des drapeaux jaunes bordent le sanctuaire arborant la devise de la brasserie: "LE HUITIÈME JOUR. l'homme creea la biere.

Le propriétaire Sean Casey a acheté l'ancienne église parce que c'était bon marché et qu'elle lui rappelait les brasseries qu'il fréquentait à Munich. Les habitues citent son décor rustique comme principal attraction.

"Ca a ce coté " wouah ", a déclaré Jesse Anderson-Lehnan, 27 ans." Mais ca reste un endroit comme les autres, cela ne semble pas etrange de venir s'asseoir au bar et discuter pendant quelques heures. "

Lorsque l'église Saint-Jean-Baptiste a été désanctifiée et vendue à Casey, les catholiques romains du diocèse ont exprimé leur opposition, conduisant à la mise en place de restrictions ayant pour but d' empêcher d'autres églises fermées de devenir des bars et des clubs.

Bien que le diocèse de Cincinnati ait lui aussi imposé de telles restrictions, on ne sait pas a l'heure actuelle combien d'autre suivent le mouvement et si Youngstown en compte parmis elle. Ces restrictions existent également dans le diocèse d'Altoona-Johnstown, en Pennsylvanie, tandis que l'archidiocèse de Boston lui, dit qu'il sollicite des propositions d'acheteurs potentiels en les choisissant specialement pour s'assurer qu'elles sont conformes aux valeurs catholiques.

Les églises sont particulièrement difficiles à rénover, disent les conservateurs. Les grandes vitraux et les sanctuaires caverneux sont difficiles à diviser en copropriétés. Des mesures de preservations historiques peuvent empêcher les nouveaux propriétaires d'abattre certaines églises, amenant ainsi l'abandon et le delabrement.

Mais les mêmes plafonds voûtés qui repoussent les promoteurs immobiliers des églises leur donne aussi un air d'antan difficile à reproduire ailleurs,ce qui rend les anciens lieux de culte particulièrement appropriés comme brasseries.


Même les membres du clergé ne sont parfois pas aussi opposés à aller boire une biere dans ces lieux. Certains sont des habitués de l'église Brew Works, dit Casey, où ils peuvent commander '' Pipe Organ pale ale'' ou ''Pious Monk dark lager.''

La Taft's Ale House de Cincinnati a inaugure l'église évangélique protestante St. Paul's vieille de 167 ans, avec une «bénédiction des bières». Un reportage télévisé montre le révérend John Kroeger, prêtre catholique, donner la bénédiction.

«Dieu de toute la création, tu nous comble d' amis, de nourriture et de boissons», dit-il, les yeux rivés vers le ciel. "Bénis ces fûts de bieres, et tous les fûts qui seront brassés ici. Bénis tous ceux qui se sont desaltere ici, et tous ceux qui seront réunis ici dans les prochains jours, mois et années à venir !


feuille
Admin
Admin

Messages : 271
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour du monde

Message par feuille le Mar 17 Oct - 7:03

Calgary- CANADA

Un imam de Calgary avertit les jeunes de se méfier de l'influence d'ISIS .




L'adolescent grand et mince pose une question qui est present dans l'esprit de beaucoup de jeunes rassemblés autour des tables recouvertes de tissu, dans une petite salle de réunion dans une mosquée du nord-est de Calgary.

"Si quelqu'un d'ISIS ou d'ISIL s'approche de toi, comment doit-on reagir pour ne pas être sollicité et attaqué davantage?" demande Zubair Tariq, 16 ans.

«S'ils approchent, vous devriez être assez intelligents pour savoir que l'ISIL / ISIS sont de très grands criminels aux yeux de la religion», répond l'imam Syed Soharwardy, fondateur de ''Muslim Against Terrorism'' et du ''Conseil suprême islamique du Canada''.

«Ces personnes nous atteignent par l'intermédiaire d'Internet, elles nous atteignent à travers la communauté locale.Vous devez comprendre que ce ne sont pas des gentils musulmans, des bons musulmans, des vrai musulman. Ce sont des gens deguisé en musulman. L'ISIL est déguisé en musulman.

"Ils disent qu'ils sont de bons musulmans, mais pour nous, ils sont une bande de voyous et de criminels", poursuit-il. "Ce sont des terroristes."

Soharwardy a rencontré récemment 30 jeunes musulmans à la mosquée Jamia Masjid Gunbad-e-Khizra. C'était une des nombreuses réunions qu'il organise regulierement pour lutter contre la radicalisation des jeunes musulmans canadiens.

Soharwardy a décidé d'organiser une autre réunion après une attaque plus tôt ce mois-ci qui a blessé un policier et des civils à Edmonton. Un homme a poignardé un officier en train de faire le contrôle de la circulation à l'extérieur d'un match de football, puis a propulse son camion dans une rue pietonne. Cinq personnes ont été blessées. La police a déclaré avoir saisi un drapeau de l'ISIL comme preuve.


Tariq dit qu'il n'a pas été contacté directement par des membres de l'ISIL recruteur de jeunes musulmans canadiens, mais il s'inquiète.

«Un de mes amis a été approché ... et il a le même âge que moi», dit l'adolescent. «C'est effrayant, si quelqu'un s'approche de toi, tu ne sais pas comment réagir correctement à moins d'en parler avec tes ainés de la communauté.

Le jeune Hassaan Rizvi dit que les recrutements par L'ISIS se font par les médias sociaux.

«Nous étions assis dans ma classe de mathématiques et deux de mes amis ont reçu un lien WhatsApp», dit Rizvi, se référant au populaire programme de messagerie mobile. "Quand il l'a ouvert, c'était pour le recrutement pour ISIS. Il y avait leur drapeau et il etait ecrit qu'ils etaient en train de recruter.

"J'ai dit:« Ce n'est pas quelque chose de bien, alors nous devrions le fermer. C'est vraiment arrivé, ils recrutent toujours.

Soharwardy revient sur l'attaque qui a eu lieu a Edmonton.
"Quand vous entendez ... un officier de police blessé et un drapeau ISIS trouvé, qu'est-ce que vous ressentez?" Soharwardy demande.

"de la colère", dit un jeune homme.

"Embarrassé", dit un autre.

Un rapport de l'an dernier sur la menace terroriste au Canada indiquait qu'au début de 2014, plus de 130 Canadiens vivant à l'étranger etaient soupçonnés d'activités liées au terrorisme. À la fin de 2015, le nombre était passé à environ 180 et le gouvernement connaissait une soixantaine d'extrémistes qui étaient rentrés au Canada.

Parmis les participants à la réunion, certains expriment leur colère face aux réactions qu'ils subissent chaque fois qu'une attaque terroriste se produit dans le monde.

"Je ne comprends pas pourquoi le mot terroriste ou terrorisme est rattaché au mot musulman ou au nom de l'islam. Le terrorisme est une attaque contre nimporte qui ", explique Shahwali Hameed.
"Le terrorisme n'a pas de religion".

Aysha Ali croit qu'un manque de compréhension amène les gens à croire que les musulmans sont des terroristes chaque fois qu'une attaque se produit.

"Cela ne fait qu'empirer. Les gens ne stygmatiserez pas les musulmans si ca n'arrivait qu'une seule fois , mais ces crimes se reproduisent plusieurs fois par Des membres de ISIS et l'ISIL et ils disent le faire au nom de la religion ".

Ibrahim Khan dit qu'il semble y avoir un double standard. Il souligne que personne n'appelle l'auteur du massacre de Las Vegas '' un terroriste.''

"Il est soit mentalement derangé, soit ils disent que c'est juste un tireur. Personne ne l'appelle '' terroriste'', parce qu'il n'a pas une longue barbe."

Soharwardy dit qu'il croit qu'il y a encore des recruteurs et des sympathisants d'ISIS qui travaillent au Canada et il avertit que cela se poursuivra jusqu'à ce que leur revenus financier s'assèche.

Il dit aux étudiants que quiconque encourage la haine ou commet des actes violents, ne suit pas la foi musulmane.

«Si vous voyez quelqu'un, assurez-vous d'en faire le signalement à vos parents, à votre professeur, à moi», dit-il.

"Faites-le nous savoir tout de suite, car nous devons nous défendre et rester des citoyens fidèles, fidèles et respectueux des lois de ce pays".

feuille
Admin
Admin

Messages : 271
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tour du monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum