Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Message par Anaska le Ven 16 Juin - 3:36

Dame de Villeroy, poète français et auteur du discours moral

Madeleine de L'Aubespine était la fille du secrétaire d'Etat Claude de L'Aubespine et l'épouse de Nicolas de Neufville, seigneur de Villeroy, qui devint plus tard secrétaire d'Etat sous le règne de Charles IX et Henry III. Bien connue dans les cercles aristocratiques, elle est devenue une "dame d'honneur" pour Catherine de Medi-cis. L'esprit mondain, lumineux et érudit (comme le prouve sa traduction des Héroïs d'Ovide), Madeleine de L'Aubespine a bientôt commencé à recevoir les poètes les plus célèbres et les personnalités de son époque dans sa résidence à Con-flans-l'Archeveque, près de Paris , Et dans son hôtel près du Louvre. Parmi ses célèbres invités se trouvaient Remy Belleau, qui lui a consacré une de ses «pierres précieuses»; Ronsard, qui la considérait comme sa «fille spirituelle»; Et Philippe Desportes, qui l'a célébrée dans de nombreux poèmes d'amour sous le nom de Rosette, Callianthe et Cleonice. Les poèmes de Madeleine de L'Aubespine sont restés manuscrits jusqu'en 1926-1927, date à laquelle ils ont été publiés pour la première fois et ont par la suite posé des questions sur leur paternité.

Le talent de Madeleine de L'Aubespine ne manque pas d'originalité ni d'imagination. Dans sa poésie, on trouve des images d'une lune carrée, des poissons qui volent et de l'eau sèche qui créent un univers de l'absurde qui confond et fascine, annonçant ainsi la poésie de Théophile de Viau. D'autre part, des poèmes annoncent les élégies de Marceline Desbordes-Valmore, tandis que d'autres révèlent une approche philosophique dans son écriture, car ils s'adressent à un Dieu dont la clémence la perplexe. Néanmoins, la poésie de Madeleine de L'Aubespine ne ressemble pas au discours sobre discerné dans les affections du Cabinet des saines, que des études récentes lui ont attribuées. Le volume a été publié cinq fois entre 1584 et 1600 à Paris (les trois premières éditions apparaissaient anonymement d'Abel L'Angelier, une imprimeuse bien connue spécialisée dans les écrits humanistes) et a également été traduite en allemand et en italien en 1623. C'est par nature Liés aux Essais de Montaigne, les affections de Saines s'appuient également sur des sources classiques telles que Seneca, Plutarque, Cicéron et Epictitus.

L'auteur des affections de Saines croit fermement à l'efficacité de la philosophie comme seul moyen d'atteindre le bonheur spirituel. La pensée philosophique est moulée dans une méditation sur l'état et la destinée de l'homme, conduisant à une morale pratique qui met à l'avant-plan l'exercice de la raison et la pratique de la vertu. Autre façon de louer la raison humaine et ses immenses bénéfices, Madeleine de L'Aubespine développe un programme de contrôle de la passion qui est responsable de la vanité, de l'ambition, de l'envie, de la tristesse et de l'ingratitude. Comme Plutarque, elle croit que les passions ne sont pas forcément mauvaises, mais elles doivent être retenues, et comme Cicéron, elle propose la conciliation de la vertu avec le bonheur. Comme Montaigne, elle condamne l'éthique sociale et les vices et place la connaissance de soi au centre de sa pensée. Cependant, contrairement à l'auteur de l'Essais, elle ne devient jamais l'objet de son propre discours, préférant un «nous» générique à un «moi personnel». L'indicatif de l'écrivain féminin est le style varié, une affinité pour les définitions et les «recettes pour L'âme ", ainsi que le renoncement à soi-même. Madeleine de L'Aubespine a appliqué son talent à la poésie et au discours, ce dernier un genre humaniste préféré qui a commencé à s'épanouir avec des réflexions morales entre 1580 et 1625


_________________
Je ne suis qu'un individu de plus dans le rouage dans la vaste machine cosmique. Moi, qui croyais être libre et autonome, je ne suis qu'une poussière dans l'univers....Nassim Haramein
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 346
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Message par Anaska le Ven 16 Juin - 3:38

Berger tant rempli de finesse

Berger tant rempli de finesse,
Contentez-vous d'être inconstant,
Sans accuser votre maîtresse
D'un péché que vous aimez tant.
La nouveauté qui vous commande,
Vous fait à toute heure changer :
Mais ce n'est pas perte fort grande
De perdre un ami si léger.

Si vous eussiez eu souvenance
De l'œil par le vôtre adoré,
En dépit de votre inconstance,
Constant vous fussiez demeuré.
Mais vous n'étiez à six pas d'elle
Que votre cœur s'en retira.
Nous verrons, monsieur le Fidèle,
Qui premier s'en repentira.

Ces pleurs et ces plaintes cuisantes
Dont tout le ciel elle enflammait,
C'étaient des preuves suffisantes
Pour montrer qu'elle vous aimait.
Mais vous, plein d'inconstance extrême,
Oubliâtes pleurs et amour.
Donc, si Rosette en fait de même,
Ce n'est qu'à beau jeu beau retour.

Cette si constante et si belle
Que vos propos vont décevant,
S'elle arrête votre cervelle
Peut aussi arrêter le vent.
Mais je ne poste point d'envie
Au bien que par vous elle aura :
C'est elle, je gage ma vie,
Qui premier s'en repentira.

_________________
Je ne suis qu'un individu de plus dans le rouage dans la vaste machine cosmique. Moi, qui croyais être libre et autonome, je ne suis qu'une poussière dans l'univers....Nassim Haramein
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 346
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Message par Anaska le Ven 16 Juin - 3:40

Le luth

Pour le doux ébat que je puisse choisir,
Souvent, après dîner, craignant qu'il ne m'ennuie,
Je prends le manche en main, je le tâte et manie,
Tant qu'il soit en état de me donner plaisir.

Sur mon lit je me jette, et, sans m'en dessaisir,
Je l'étreints de mes bras et sur moi je l'appuie,
Et, remuant bien fort, d'aise toute ravie,
Entre mille douceurs j'accomplis mon désir.

S'il advient, par malheur quelquefois qu'il se lâche,
De la main je le dresse, et, derechef, je tâche
Au jouir du plaisir d'un si doux maniement :

Ainsi, mon bien aimé, tant que le nerf lui tire,
Me contemple et me plaît, puis de lui, doucement,
Lasse et non assouvie enfin je me retire.

_________________
Je ne suis qu'un individu de plus dans le rouage dans la vaste machine cosmique. Moi, qui croyais être libre et autonome, je ne suis qu'une poussière dans l'univers....Nassim Haramein
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 346
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Message par Anaska le Ven 16 Juin - 3:41

L'on verra s'arrêter le mobile du monde

L'on verra s'arrêter le mobile du monde,
Les étoiles marcher parmi le firmament,
Saturne infortuné luire bénignement,
Jupiter commander dedans le creux de l'onde.

L'on verra Mars paisible et la clarté féconde
Du Soleil s'obscurcir sans force et mouvement,
Vénus sans amitié, Stilbon sans changement,
Et la Lune en carré changer sa forme ronde,

Le feu sera pesant et légère la terre,
L'eau sera chaude et sèche et dans l'air qui l'enserre,
On verra les poissons voler et se nourrir,

Plutôt que mon amour, à vous seul destinée,
Se tourne en autre part, car pour vous je fus née,
Je ne vis que pour vous, pour vous je veux mourir.

_________________
Je ne suis qu'un individu de plus dans le rouage dans la vaste machine cosmique. Moi, qui croyais être libre et autonome, je ne suis qu'une poussière dans l'univers....Nassim Haramein
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 346
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Message par Anaska le Ven 16 Juin - 3:43

Seigneur, change ma guerre en ta paix

Seigneur, change ma guerre en ta paix éternelle,
Échauffe les glaçons de mon cœur endurci,
Et fais qu'à l'avenir je n'aie autre souci
Qu'à suivre le sentier où ta bonté m'appelle.

Dompte les passions de mon âme rebelle
Et lave mon esprit de péché tout noirci,
Dispense ta lumière à mon œil obscurci
Et m'apprends les secrets qu'aux élus tu révèles.

Sur toi tant seulement mon espoir j'ai fondé.
Si grande est mon erreur, plus grande est ta bonté
Qui ne laisse jamais celui qui te réclame.

Purge donc mon esprit et le retire à toi,
Lui donnant pour voler les ailes de la foi,
Sans que l'abus du monde arrête plus mon âme.

_________________
Je ne suis qu'un individu de plus dans le rouage dans la vaste machine cosmique. Moi, qui croyais être libre et autonome, je ne suis qu'une poussière dans l'univers....Nassim Haramein
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 346
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madeleine de l' AUBESPINE (1546-1596)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum