La Rédemption dans le christianisme

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Rédemption dans le christianisme

Message par Anaska le Mar 7 Mar - 22:47

La Rédemption (du latin Redemptio qui veut dire « rachat ») est un concept théologique du christianisme, qui met l’accent sur l’aspect divin du mystère du salut de l’homme. Dieu rachète l’homme de l’esclavage du mal et du péché, afin de lui rendre sa liberté. L’homme est sauvé (le « Salut ») parce que Dieu le rachète (la « Rédemption »).
L’étape ultime de ce « rachat » (ou « Rédemption ») est, selon le dogme énoncé par la théologie chrétienne, Jésus-Christ (le « Rédempteur »), étant Dieu, se faisant homme (Jean 10:30; Jean 14:9). Toujours fidèle, après de multiples rappels et tentatives (parabole des vignerons meurtriers : Lc 20 :9-14), Dieu envoie en effet son fils unique pour racheter l’homme et l’extirper de l’esclavage du mal, dans lequel il retombe souvent. Par amour, Dieu rétablit l’homme dans sa liberté, car ce qu'il souhaite, c'est recevoir de l’homme un hommage d’amour libre.
Ce rachat est définitif et final. (Hébreux 7:27)
Encore faut-il que l’homme souhaite être racheté et recouvrer sa liberté. Il le fait par la foi en Jésus-Christ (Rm 3:24-30). Ce rachat est achevé, par la foi en la Mort et Résurrection (« pour moi ») de Jésus-Christ. Il reste cependant « en devenir » (eschatologique) car dans sa vie et ses actes l’homme doit prouver qu’il est en effet libéré, et, qu’avec le Christ, il surmonte le mal et le péché : en lui-même et dans le monde jusqu’au retour du Christ.

_________________
Je ne suis qu'un individu de plus dans le rouage dans la vaste machine cosmique. Moi, qui croyais être libre et autonome, je ne suis qu'une poussière dans l'univers....Nassim Haramein
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 346
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Skipper. le Mar 7 Mar - 22:50

Le plus Étrange dans le christianisme est le fait d’accepter un sacrifice d’un être humain (Jésus en sa nature humaine selon les chrétiens) pour pardonner les péchés des autres être humains et satisfaire Dieu, cette idée est connue et très ancienne, elle existait dans toutes les anciennes religions (Égyptienne, Grec etc…).
De nous jours, penser à un sacrifice d’un Corps humain pour satisfaire Dieu est une pratique horrible que personne ne peut accepter et par les chrétiens eux mêmes , Alors comment on peut accepter le sacrifice du Corps humain de Jésus ?
un innocent en la personne de Jésus paix sur lui et selon les chrétiens qui n’a commis aucun péché, qui aurait subit des supplices à la place des autres ne peut relever de la justice et loin de l’amour.
La seule justice que la logique peut accepter est le fait que chacun paye pour ce qu’il a fait, faire payer quelqu’un d’autre à ça place est de l’injustice, si Dieu a fait payer le corps humain de jésus pour pardonner aux autres est d’abord de l’injustice que Dieu ne peut accepter

Est-ce que les chrétiens ont conscience de ça quand ils nous parlent de rédemption de Jésus psl ?
avatar
Skipper.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par tonton. le Mar 7 Mar - 22:52

Dieu est la vie, ne pas suivre sa voix est la mort car lui donne la vie éternelle. Ne pas suivre Dieu ne permet donc pas d'avoir la vie éternelle, le suivre le permet.

Or qui peut prétendre pouvoir suivre le chemin vers la sainteté sans faire un seul écart, ne serait ce par la pensée ? Il y a donc en nous, une loi contraire à Dieu.

Selon la théologie juive, toute la difficulté de l'homme est de ne pas se mettre sous le regard de Dieu en toute circonstance. Il est vrai que nous agissons régulièrement en fonction des moyens qui nous sont accordés, le libre arbitre et l'autonomie. Nous commettons donc alors des erreurs qui; si elles permettent d'en retenir la leçon, nous permettent malgré tout par l'enseignement de la faute commise, d'aller vers le mieux ( même si ce n'est pas flagrant ).

Nous ne pouvons donc pas parler de redemption sans parler de repentance.

la redemption a donc toujours été accordée, elle ne s'est pas initialisée en Christ, elle a été mise à jour au regard de la loi transmise qui exigeait le sacrifice par le sang. Comme tout homme doit mourir car tout homme est en faute ( plus ou moins ) le sacrifice d'expiation permettait d'éviter que la planète ne soit dépeuplée tout en invitant les hommes à regarder en eux ce qui ne va pas.

Etait ce le cas ? non. Donc le sacrifice d'expiation comportait une faille, qui de ce fait devait se renouveler par les rituels de la tribu des hébreux et plus précisément par le grand prêtre sacrificateur, le seul à être autorisé à se placer dans la présence de Dieu pour le sacrifice de l'animal.

Tout ceci était donc une préfiguration de chose à venir. C'est ici que la mission de Jésus prend sa place afin de permettre au royaume des cieux de se rapprocher du royaume terrestre. Bien sûr, ce n'est pas un rapprochement " physique " mais un rapprochement par l'esprit ( d'où l'idée du baptême par l'esprit ).

Que ce soit à travers la loi de Moïse ou l'acte en Christ, Dieu est agissant. Il se met en oeuvre pour nous transformer malgré les réalités de nos besoins charnels qui peuvent nous enfermer dans une vision des choses communautaristes ( par soucis de préserver le nécessaire ).

Il cherche à nous transformer pour que nous puissions adhérer à son " esprit " ( St Esprit ) en nous enseignant la miséricorde et le pardon à travers la redemption.

Donc le sacrifice de l'animal est une préfiguration. Les musulmans ont tord de chercher un parallèle entre la victime expiatoire qui fût un animal et celui de Jésus. Il n'y a pas de parallèle mais une continuité.

En effet, l'animal offert en sacrifice, ne donnait pas son opinion, il ne s'exprimait pas. Nous ne pouvons donc pas comparer ce sacrifice que si répétait régulièrement et celui du Christ qui fût fait une fois et pour toute pour conclure la première alliance et ensuite aller vers la seconde.

Encore une fois, Skipper et autres, abordent le sacrifice de Jésus par la plus mauvaise façon, celui du sacrifice qui se renouvelle. Utile pour critiquer le christianisme, cette vision qui n'a que pour raison de dénigrer ne permet pas de comprendre le sens de ce sacrifice pour nous chrétiens. Et pour cause....

la grande différence entre l'animal et Jésus est le libre arbitre. L'animal ne choisit en rien. Jésus lui, assume d'être l'élément de transaction entre les 2 alliances.


Bien sûr, nos chers intellectuels musulmans mettent de côté l'idée que si Jésus allait passer un sale moment, par contre, la récompense était grande puisqu'il allait par l'acceptation du rôle qui était le sien, à la droite de Dieu. Pourtant ce n'est pas faute de l'entendre dire, notamment quand il avertit ses disciples. C'est écrit, pas lu par les musulmans, pourquoi ?

Donc Jésus ne peut être comparé à un animal, non, car en Jésus, comme il accepte cette mission, il y a en lui, la victime et le sacrificateur, c'est à dire que l'animal n'est pas prêtre, alors que Jésus si.

C'est la différence entre ce à quoi pensent les musulmans et la réalité de la différence entre ces 2 alliances. D'un côté nous avons l'animal et le sacrificateur de l'autre nous avons le christ qui est à la fois, prêtre sacrificateur, juge, roi et victime.

Il faut pour chacune de ces fonctions : roi; prêtre; juge; roi et victime; être attentif à l'ensemble de la lecture de l'enseignement testament pour comprendre pourquoi et comment, Jésus remplit toutes les fonctions.

Mais, la chose étant accomplie, cette seconde alliance n'a pas réellement besoin d'être " théologisée " car elle permet par le cœur de comprendre pourquoi le voile du tabernacle se déchire lors de cet accomplissement.


Nous avons tous en nous, quelque part dans notre cœur, la notion de sacrifice. Nous savons que par amour, nous sommes prêt à de grands sacrifices. Cette seconde alliance s'inscrit dans cette simple logique mais la condition nécessaire pour la contenir, c'est l'amour.

Christ est mort pour éviter une guerre civile entre ses partisans et ses détracteurs : amour gratuit d'un qui invitait à prier pour les ennemis.

Quand nous prenons conscience que l'agneau de Dieu, a donné sa vie, j'insiste, il a donné, il n'est pas comme l'animal à qui rien n'est demandé, pour sauver la vie de ses amis comme celle de ses ennemis, alors effectivement un voile se déchire dans notre cœur, et nous apprenons, comme Pierre l'a appris, qu'il n'y a aucune raison d'avoir des ennemis car tout homme est créature de Dieu.

Et ainsi, quand ce voile là se déchire dans notre cœur, nous n'avons plus besoin ni d'agneau, ni de prêtre, ni de juge, nous sommes face à la splendeur d'un Dieu qui conduit l'humanité vers la paix.

En christ tout est accompli.


Il ne faut pas considérer le sacrifice de Jésus comme celui de n'importe quel animal de n'importe quelle religion, mais comme un évènement unique qui a marqué l'histoire de l'humanité pour l'éternité.


pas besoin de manuel de 300 pages pour parler de justice, il suffit simplement de voir en nous, ce que nous sommes prêt à sacrifier pour la paix. C'est ça le sens de la croix, et ceux qui se définissent comme martyrs en tuant des innocents devraient un peu plus s'en imprégner.

Le sacrifice de Jésus est donc aussi utile pour définir ce qu'est un martyr, car visiblement, certains en ont une " drôle " de conception...


Skipper pour la X fois, plutôt que de nous balancer régulièrement les mêmes salades, quand vas tu enfin lire les chapitres 9 et 10 de la lettre aux hébreux ? Tu trouveras tes réponses même si, ce que tu vas trouver ne te permettra plus de titiller les chrétiens.

Es tu prêt à ce sacrifice ?
avatar
tonton.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Pierre-suzanne le Mar 7 Mar - 22:53

Ce n'est pas pour satisfaire Dieu que Jésus a souffert.
C'est pour satisfaire la justice divine.
Tu ne voudrais pas que les salops que nous sommes tous arrivent au ciel, devant la perfection de Dieu, en traînant derrière nous toutes nos ordures ? Il fallait bien que nous soyons rendus saints, pour pouvoir accéder à la vie éternelle ? Ou alors Dieu ne nous aurait créés que pour être tous damnés ?
Non,
Dieu est amour,
si nous avions dû être tous damnés, Dieu ne nous aurait pas créés.
Si Dieu nous a créé, c'est pour que nous puissions être sauvés, et accéder au paradis.

D'ailleurs ce n'est pas la souffrance de Jésus qui nous sauve, stricto sensu.
Mais, c'est sa sainteté parfaite qui nous sauve.

Jésus est parfaitement saint, y compris dans les épreuves les plus atroces.
C'est cette sainteté parfaite, Jésus étant sans péché,
qui nous sauve.
Naturellement, la croix est le moyen par lequel cette sainteté parfaite s'exprime avec le plus d'évidence.

Souviens-toi du mythe de Noé !
Tout y était annoncé.

Au début du mythe de Noé dans la Bible, Dieu dit que s'Il devait traiter les gens selon leurs fautes, Il devrait damner tout le monde (tuer tout le monde, dans le mythe de Noé).
Mais un homme est trouvé parfait aux yeux de Dieu, Noé, et il sauve l'humanité en l'emportant avec lui dans une arche.
A la fin du mythe de Noé, on voit Dieu dire qu'Il ne traitera pas les hommes selon leurs fautes, et qu'Il ne les punira pas (ne les tuera pas à chaque génération).

Nous voyons donc depuis toujours et encore maintenant, les méchants prospérer et triompher au milieu des pauvres et des gentils.
On se demande donc ce que fait Dieu ! Pourquoi Il est si silencieux face à l'injustice.... mais Dieu savait en nous créant que nous étions tous des ordures et des saletés. Il nous a créés quand même, mais Il a convenu avec Lui-même qu'Il ne nous traiterait pas selon nos fautes (fin du mythe de Noé).

Noé est la préfiguration de Jésus. Or, Noé est un mythe. Il s'agit d'une annonce prophétique de Jésus, l'homme juste qui sauvera l'humanité.

Jésus est l'homme authentique, l'homme historique,
qui vient être saint, puisque les hommes ne peuvent pas l'être.

Jésus est saint,
et nous épousons sa sainteté en recevant le baptème.


Tu ne voudrais pas que Dieu qui est parfait,
supporte de vivre pour l'éternité avec des ordures comme le sont tous les hommes ?

Dieu ne pouvait nous accueillir que parfaits,
Or, de nous-mêmes, nous ne pouvons pas être saints,
Jésus nous a donc justifié (rendus justes) par sa sainteté.... et nous accueillons, obtenons, cette justification par notre baptème.

Voilà la doctrine chrétienne.
avatar
Pierre-suzanne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Azzedine. le Mar 7 Mar - 23:03

C'est vrais skepper que cette doctrine du péché originel et totalement insensé, encore plus avec le sacrifice rédempteur. Mais Dieu a crée l'homme libre de choisir sa voie et c'est bien cela notre épreuve dans la vie bas, mais en aucun cas quelqu'un devrait payer la faute d'autrui.
avatar
Azzedine.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Pierre-suzanne le Mar 7 Mar - 23:05

Quand je prends le temps de connaitre quelqu'un.... je me dis toujours que le dogme de péché originel est d'un grand réalisme (les hommes sont tous des ordures)...mais ce dogme est aussi d'une grande espérance.

En effet, les hommes n'ont compris qu'ils étaient soumis au péché originel,
qu'après que Dieu eut donne le moyen de le corriger : par le baptème en Jésus-Christ.


Sinon mon bon azzedine, suite à nos derniers échanges, je ne doute pas une seconde que tu sois marqué toi-aussi du péché originel.
C'est pas brillant ce qu'on voit de toi.
Heureusement que Jésus est aussi venu pour toi.
Ce n'est pas ta souffrance du Ramadan qui te permettra d'être sauvé, car ton péché sera toujours plus grand que tes maigres vertus.
avatar
Pierre-suzanne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Skipper. le Mar 7 Mar - 23:11

c'est le discours classique mon cher Pierresuzanne que dit le chrétien lorsqu'il veut évangéliser un non chrétien .la tactique du prêche chrétien consiste à convaincre du péché la personne à qui on prêche, lui démontrer qu'il est impur, sale et enténébré conformément à notre vraie nature puisque nos parents,Adam et Eve (P.S.E), ont péché en premier lieu. Et puis une fois la personne convaincue de cela, on lui présente à l'opposé, la sainteté dé Dieu, sa gloire et sa pureté. La personne se retrouve dans l'embarras comment pourra t-elle revenir à Dieu qui est saint et pur, et lui pleine de péchés et d'impuretés ?


je connais par cœur ce discours cher Pierresuzanne !!

mais le grand hic est que Jésus paix sur lui n’a jamais dit cela, au contraire, il dit une toute autre version de l’origine de son envoi sur terre.
Jésus (psl) dit ceci :
“Il (Jésus) leur répondit : allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que là aussi je proclame le message, car c’est pour cela que je suis sorti (envoyé)” (Marc 1, 38)

“Mais il leur dit: Il faut aussi que j'annonce aux autres villes la bonne nouvelle du royaume de Dieu; car c'est pour cela que j'ai été envoyé.” (Luc 4, 43)

Jésus (psl) atteste qu’il fut envoyé par Dieu pour proclamer le message.

Il y a beaucoup de versets qui expliquent qu’il faut “changer radicalement” et se “repentir”.
Jésus (psl) demande à ses disciples de transmettre son enseignement, et tout ce qu’il a commandé à ses apôtres, aux autres juifs qui n’ont pas reçu son enseignement :
“Allez, faites de toutes les nations des disciples...Et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit...” (Matthieu 28, 19-20)

Qu’a t-il prescrit s’il n’aurait enseigné que sa mort expiatoire ? De plus, ce passage ce passe après sa soit-disante résurrection selon les évangiles, il ne s’agit donc pas d’enseigner sa résurrection ou le pardon qui fut fait des péchés du monde.

D’ailleurs, il n’en parle pas du tout après son retour sur la terre une fois ressuscité ! Il y a en cela des signes pour des gens qui réfléchissent. Il ne dit pas une seule fois que le péché du monde est désormais effacé grâce à ce qui vient de se passer (crucifixion et résurrection).

Non ! ce qu’il demande c’est que ses disciples enseignent la pratique de la Loi comme il le faut, comme lui-même l’enseigna.

D’ailleurs d’après les textes des évangiles Jésus (psl) a même achevé sa mission

Nous lisons :
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. (Jean 17, 3-4)


Jésus (psl) a donc achevé l’oeuvre que Dieu lui avait confié, c’est-à-dire faire connaître Dieu aux enfants d’Israël et leur recommander la pratique correcte de la loi de Moise, car il est venu pour accomplir et non abolir (Matthieu 5, 17).

Code:
Quand je prends le temps de connaitre quelqu'un.... je me dis toujours que le dogme de péché originel est d'un grand réalisme (les hommes sont tous des ordures)...mais ce dogme est aussi d'une grande espérance.

En effet, les hommes n'ont compris qu'ils étaient soumis au péché originel,
qu'après que Dieu eut donne le moyen de le corriger : par le baptème en Jésus-Christ
il faut chercher D'abord quel est l'origine de ce pecher originel et on trouve son origine chez Saint augustin
En fait c’est dans l’Ad Simplicianum qu’apparaît pour la première fois sous la plume d’Augustin, l’expression de péché originel, il s’agit en fait du péché d’Adam (peccatum originale originans), non du péché originé, qui affecte toute la nature humaine. Le péché demeure personnel.


Précisons enfin les points suivants :

1 - le locus théologicus du péché originel de Genèse 3 ne se retrouve nulle part ailleurs dans l'Ancien Testament

2 - Saint Paul a inventé ce qu'on appelle le péché originel originant (celui d'Adam) (Romains 5, 12-21)

3 - Saint Augustin a inventé le péché originel originé (avec lequel naît tout enfant)

4 - Le dogme du péché originel a été formulé par le Concile de Trente le 17 juin 1546

5 - Le Concile de Trente attribue à Adam "sainteté et justice" (DH 1511-1512)

6 - De quelle manière le péché originel se transmet-il à tous les hommes?
Le Concile de Trente a établi que le péché originel est "propagatione transfusum" (un par son origine et transmis par propagation héréditaire et non par imitation. DH 1513).

Saint Augustin : "Le démon tient sous son empire, comme coupables du péché originel, tous les enfants des hommes, et cela non par l'effet de l'un ou de l'autre des biens qui rendent le mariage légitime, mais par suite de ce mal de la concupiscence dont le mariage est toujours accompagné et dont il a toujours à rougir". (Du mariage et de la concupiscence, p. 711)

la dernière question est celle ci :
Le destin de milliards d'êtres humains dépend-il de la faute d'un inconnu dans un lointain passé? Sommes-nous des marionnettes sans liberté? Les milliards de morts sans baptême sont-ils coupables aux yeux de Dieu????
avatar
Skipper.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Azzedine. le Mar 7 Mar - 23:26

si vous permettez , je vais aborder la cause principale" de cette soit-disant crucifixion : le péché originel !

alors , si on arrive à démontrer qu'il y eut un pardon pour ce péché originel , automatiquement la crucifixion tombe à son tour !

alors que s'est-il réellement passé ?

tout commence par :

Génèse
2.16
L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;
2.17
mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.

Adam et Ève enfreignirent cette ordre et mangèrent de l'arbre . comme des petits enfants , ils ont désobéis sans réaliser la gravité de leur acte , tout simplement parce qu'ils ne pouvaient distinguer entre le bien et le mal , d'ailleurs ils ne savaient même pas ce que c'est !

3.22
L'Eternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement.

peut-on en déduire , que Dieu a commis 2 injustices :


1) ne pas pardonner à Adam et Ève pourtant Il ( Dieu ) savait que ces 2 derniers ne pouvaient distinguer entre le bien et le mal ?
2) Il crucifie l'innocent à la place du coupable ? et pourquoi tuer pour y remédier !!!!

on va voir que la Bible elle-même est en désaccords avec cette affirmation des chrétiens qui insistent et disent que Dieu ne leur a pas pardonné et qu'il a crucifié son fils comme rançon à ce péché !

alors que leur est-il arrivé ?

1))
1er témoin la Génèse :

Dieu les a bel et bien sanctionné et les a chassé du jardin d'Eden , c'était la punition d'avoir désobéi et péché !
donc y a eu un péché , en revanche y a eu une sanction ( plutôt 2 sanctions ) :

la 1ère est une sanction pour chacun d'eux :

la 2ème était de les chasser du jardin d'Eden !

voilà , la Bible nous dit que Adam et Ève étaient naturellement sanctionner pour leur péché . on voit mal comment le tout puissant est capable de sanctionner et puis se faire tuer ou tuer son fils !! et pourquoi d'ailleurs , ça sert à quoi après cette sanctions des partis pécheurs !!

2))
2ème témoin le livre de la sagesse :

bien que ce livre est apocryphe pour les protestants qui n'ont aucune preuve , il est bien compris dans la Bible catholique et orthodoxe .
plus encore , ce livre de la sagesse existe bel et bien dans le manuscrit , le codex de Sinaï
alors que nous dit ce livre ?
Livre de la Sagesse :

10.1
C'est la sagesse qui garda le premier homme formé par Dieu, pour être le père du genre humain, le seul créé;
10.2
elle le tira de son péché, et lui donna le pouvoir de gouverner toutes les créatures.

bien que les textes sont très clairs et que c'est la sagesse de Dieu qui tira Adam de son péché , les chrétiens insistent curieusement et s'accrochent fermement à cette idée du péché et qu'il doit y avoir un "sauveur" sacrifié dans ce cas , en dépit de leurs Écritures .

sauf que , Jésus le concerné n'a jamais révélé une telle chose il est :

3))
3ème témoin

il dit dans Jean
18.20
Jésus lui répondit: J'ai parlé ouvertement au monde; j'ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, où tous les Juifs s'assemblent, et je n'ai rien dit en secret.

et je n'ai rien dit en secret." , Jésus n'a rien caché lors de sa mission , il n'a jamais parlé d'une quelconque crucifixion pour un soit-disant péché originel , ne serait-ce qu'une seule fois !
au contraire , il l'a affirmé haut et fort , il n'a rien aboli de la Thora , il a insisté sur la repentance et a rejeté le sacrifice
1- la repentance

Luc
5.32
Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs.

Matthieu
4.17
Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.

2- le sacrifice

Matthieu
9.13
Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.

voilà tout est dit et bien dit par Jésus lui-meme : Jésus prend plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices ; et il prêche le repentir des pécheurs !

4)
4ème témoin

après Adam et Ève , Il y a eu une autre base établie par Dieu fixant les conditions pour une relation durable entre Lui et ses créatures . celles-ci , ne pouvant tenir l’engagement de cette relation à cause toujours des désobéissances , causa leur perte par un déluge qui n'a rien laissé sur son passage si ce n'est Noé et les siens ! là aussi Dieu , le tout Puissant , a sanctionné les pécheurs .
Plus tard , Dieu satisfait , fit une alliance avec Noé, elle a englobé non seulement Noé et les siens, mais toutes les générations à venir. selon la Bible , l'arc en ciel , ce témoin , est le signe qui rappelle cette alliance inconditionnelle :

Genèse
8.21
L'Eternel sentit une odeur agréable, et l'Eternel dit en son coeur: Je ne maudirai plus la terre, à cause de l'homme, parce que les pensées du coeur de l'homme sont mauvaises dès sa jeunesse; et je ne frapperai plus tout ce qui est vivant, comme je l'ai fait.

Dieu , après le déluge , après en avoir fini avec tous les pécheurs , sentit une odeur agréable , cela veut dire qu'Il était satisfait et donc Il va promettre de ne plus maudire la terre et ne plus frapper tout ce qui est vivant ! l'arc en ciel en est un témoin de cette promesse :

9.12
Et Dieu dit: C'est ici le signe de l'alliance que j'établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours:
...
9.16
L'arc sera dans la nue; et je le regarderai, pour me souvenir de l'alliance perpétuelle entre Dieu et tous les êtres vivants, de toute chair qui est sur la terre.

alors est-ce que l'arc s'est éclipsé faisant oublier à Dieu sa promesse ?
Dieu peut-Il rompre son alliance jusqu'à ne plus tenir de promesse ?

5))
5ème témoin

22.10
Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.
22.11
Alors l'ange de l'Éternel l'appela des cieux, et dit: Abraham! Abraham! Et il répondit: Me voici!
22.12
L'ange dit: N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique.
22.13
Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

Dieu peut-Il sauver le fils d'Abraham du sacrifice et sacrifier son bien-aimé ?

6))
6ème témoin

le Coran

l'islam a traité ce problème du péché sans aller jusqu'à sacrifier un innocent et sans avoir l'audace de franchir de limite jusqu'à accuser Dieu de faiblesse ou de le rabaisser à un niveau très bas par rapport à ses créatures , de se faire chair , puis d’être insulté , frappé , malmené , et finalement traîné à un abattoir comme un agneau pour être accroché sur une croix !

voici ce que dit le Miséricordieux , le Dieu Vivant , loin de toute imperfection toute diminution , toute insuffisance ou tout abaissement :

2.35-37
Et Nous dîmes: «O Adam, habite le Paradis toi et ton épouse, et nourrissez-vous-en de partout à votre guise; mais n'approchez pas de l'arbre que voici: sinon vous seriez du nombre des injustes».

Peu de temps après, Satan les fit glisser de là et les fit sortir du lieu où ils étaient. Et Nous dîmes: «Descendez (du Paradis); ennemis les uns des autres. Et pour vous il y aura une demeure sur la terre, et un usufruit pour un temps.

Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles, et Allah agréa son repentir car c'est Lui certes, le Repentant, le Miséricordieux.

Adam et Eve ont péché , sont punis , chassés du paradis vers la terre ; et qu'ensuite se sont repenti demandant le pardon , et Dieu leur accorda sa miséricorde ( qui peut pardonner si ce n'est Le Pardonneur ! ) .

ce problème bien résolu est terminé .

le Coran a rejeté encore la crucifixion , s'il avait voulu plus d'adhérents ou de sympathisants de chrétiens , il aurait accepté et prôné cette doctrine !! .. mais au delà de la vérité qu'y a-t-il donc sinon l'égarement ?


avatar
Azzedine.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par moume le Mer 8 Mar - 0:06

Dieu a créé Adam dans un état de pureté et de droiture et que, quand il a péché, tenté par Satan, il a été privé de la vie éternelle et chassé du paradis de délices. Il a été condamné à mort selon le juste jugement de Dieu, mais Dieu, dans son immense amour et sa miséricorde infinie, voulait pardonner à Adam et à ses descendants et effacer ce châtiment.
Ceci n’était pas une mince affaire, car, après avoir rendu son jugement, comment pouvait-il l’annuler et le remplacer par son pardon alors que sa justice est parfaite ?
S’il pardonnait à Adam le pécheur et à sa descendance, où aurait été sa justice ?
Et s’il ne lui pardonnait pas, ainsi qu’à sa descendance, qu’aurait-il fait de sa miséricorde ?
Ainsi, comme on peut le constater, il y a un grand problème qui demande une solution sage pour concilier à la fois sa justice et sa miséricorde
Pour donner une idée simple à propos de la rédemption du point de vue chrétien, on doit parler du concept de celle-ci puis nous donnerons des exemples à propos de la rédemption cités de la sainte Bible.
Le concept de la rédemption : la rédemption est le fait de délivrer quelqu’un de la mort par un substitut. Ainsi, le rédempteur porte sur lui la peine de la personne condamnée, ou, dit plus simplement, la rédemption est la mort du rédempteur à la place du condamné.
Quelques exemples de la rédemption : Dieu a expliqué l’idée de la rédemption de diverses manières ; on va en mentionner quelques-unes :
A) La rédemption d’Isaac : Dieu donna un ordre à Abraham disant : « Prends ton fils, ton unique, que tu chéris, Isaac, et va dans la terre de Mouriah (le nom d’une montagne) et là tu l’offriras en holocauste. Abraham y alla, comme Dieu le lui avait demandé. Quand il fut arrivé à l’endroit lointain indiqué par Dieu, la Bible dit qu’Abraham ramassa du bois pour l’holocauste et le mit sur son fils Isaac. Il prit dans sa main le feu et le couteau pour égorger son fils et alors l’ange de Dieu l’appela des cieux en disant : Abraham ne pose pas tes mains sur l’enfant et ne lui fait rien. Car maintenant je sais que tu crains Dieu ; car tu n’as pas épargné ton fils, ton unique, quand je te l’ai demandé. Abraham leva les yeux et vit un bélier coincé dans un buisson par ses cornes. Abraham alla le chercher et l’offrit à Dieu en le brûlant à la place de son fils (Genèse, 22, 1-23)
Dieu après avoir ordonné à Abraham de tuer son fils et de le lui offrir en holocauste, lui a pardonné et a sauvé Isaac de la mort et ainsi l’ordre a été annulé.
En fait, Dieu ne peut pas annuler ou changer sa parole ; il a donc apporté un bélier pour être offert à la place d’Isaac, c’est ce qu'on appelé la rédemption. Ainsi, le bélier a subi la sentence (de mort) à la place d’Isaac.
B) La rédemption de chaque premier né : La sainte Bible mentionne que lorsque le peuple d’Israël était dans la terre d’Egypte et qu’ils étaient humiliés par Pharaon, Dieu envoya le prophète Moïse pour les sauver par sa main et pour les faire sortir d’Egypte.
Mais Pharaon s’y est fortement opposé et ne voulait pas les laisser être libres si facilement ; c’est alors que Dieu les a frappés, lui et son peuple, de dix plaies, la dernière étant la mort de tout premier-né dans la terre d’Egypte, que ce soit celui de l’homme ou du bétail.
Malgré la présence du peuple d’Israël en Egypte durant ce temps, leurs premiers-nés n’ont pas été touchés, pourquoi ? Dieu leur a imposé un signe en ce temps-là, chaque famille devait sacrifier un agneau au Seigneur (et marquer les portes du lieu où ils habitaient de ce même sang. NDT). Ce signe pour chaque premier-né représentait leur rédemption, c’est ce que le Seigneur a dit : vous rachèterez tout premier né parmi vos enfants (Exode, 13, 13)
C) La rédemption, sacrifice pour expiation : La question de la rédemption a été clairement montrée dans l’Ancien Testament puisque l’homme pécheur qui commettait un péché faisait une offrande en tant que rédemption pour lui afin d’être sauvé de la punition qu’il méritait de la part de Dieu. Il était écrit dans la Loi : "Si quelqu’un commet une offense et pèche involontairement dans les choses saintes consacrées au Seigneur ; il apportera alors comme offrande pour son péché, un bélier sans tache du troupeau, pour l’expier et il lui sera pardonné." (Lévitique, 5, 15-17)
Il est aussi dit ailleurs dans la Loi : "Si tout le peuple d’Israël pèche et qu’ils ont fait une chose que Dieu a commandé de ne pas faire et qu’ils sont coupables ; quand leur péché sera connu, alors l’assemblée offrira un taureau comme offrande pour expier leur péché et il leur sera pardonné." (Lévitique, 4, 13-21)
D’après la justice de Dieu l’âme qui pèche mourra (Ezéchiel, 18, 20)
Mais à cause de sa miséricorde il devait lui pardonner et afin d’obtenir un équilibrer entre sa justice et sa miséricorde la loi de la rédemption a été faite ; ainsi le pêcheur apporte un bélier pour l’expiation afin d’être pardonné.
De ceci, l’idée de la rédemption que le Seigneur a établie pour obtenir un juste milieu entre sa justice et sa miséricorde devient claire.
Deuxièmement la rédemption de l’humanité : En fait, la justice de Dieu n’accepte pas la rédemption de l’homme par un animal et si elle était permise dans l’Ancien Testament, c’était parce qu’elle était une figure de la véritable rédemption. Celle-ci est centrée autour de ce qu’a dit l’apôtre Paul : "Une seule personne est morte pour tous ; par conséquent, tous sont morts." (2 Corinthiens, 5, 14)
Quelqu’un doit donc doit mourir pour la rédemption de tous, mais qui est celui qui peut sauver l’humanité tout entière ? En réalité, ce n’est pas une personne ordinaire, mais une qui doit remplir certaines conditions pour la rédemption de toute l’humanité.
Conditions requises du rédempteur : le rédempteur doit remplir certaines conditions pour racheter toute l’humanité, comme qu’il doit être infini et en même temps qu’il doit être humain, mais pur.
1) Un rédempteur infini : Le péché tire sa gravité selon celui envers qui on a péché, ainsi la punition doit être proportionnée à sa position pour que la rédemption soit efficace. Par exemple, si j’ai fait une faute à l’encontre d’un ami, ma faute sera limitée et je n’ai besoin que de m’excuser, mais si j’ai fauté envers un homme qui représente l’autorité, je mériterai une grande punition et de simples excuses ne sauraient suffire. Donc, si j’ai péché contre Dieu, mon péché sera infini car Dieu l’est aussi et je mériterai une punition infinie et ainsi ma rédemption nécessitera une expiation infinie. Par conséquent, le rédempteur qui expiera mon péché doit aussi être infini.
Ceci concerne le premier critère que le rédempteur doit avoir.
2) Un rédempteur humain : Le rédempteur doit être de la même espèce que le racheté et égal à lui en valeur, car il n’est pas possible qu’un animal se substitue à un humain parce qu’il n’est pas de son espèce ou de sa valeur ; le rédempteur doit donc être un humain pour pouvoir racheter l’humanité.
Ceci concerne le deuxième critère du rédempteur.
3) Un rédempteur pur : C’est le troisième critère qui doit être rempli par le rédempteur, car s’il est lui-même un pécheur, il ne peut pas racheter les autres mais il mourra seulement pour ses péchés.
Quel est donc le rédempteur qui remplit tous ces critères ?
Est-ce qu’un animal peut les remplir ? Certainement pas, car un animal est une créature limitée et n’est pas un humain non plus.
Est-ce qu’un ange peut remplir ces conditions ? Certainement pas, car l’ange est une créature limitée et n’est pas un humain non plus.
Y a-t-il un prophète qui les remplisse pleinement ? Certainement pas, car le prophète est une créature limitée et, de plus, elle n’est pas pure puisqu’il est un des descendants d’Adam qui a été souillé par la tache du péché.
Quel est donc le rédempteur qui remplit toutes ces conditions ?
4) Le seul rédempteur : Le problème de la rédemption du genre humain n’a qu’une seule solution qui a été préparée par Dieu avec sa divine sagesse.
Cette solution est Jésus-Christ le rédempteur.
A) Dieu seul est infini : Personne, mon frère, n’est infini que Dieu seul ; il n’y a donc qu’une solution à ce problème qui est que l’incarnation de Dieu pour obtenir la rédemption de l’homme.
Car Dieu a fait que son âme infinie se soit incarnée dans le corps humain limité du Christ afin de le rendre infini comme ceci est requis pour le rédempteur. C’est ce qui a été expliqué dans la sainte Bible qui dit : "il est grand le mystère de la piété, Dieu s’est manifesté dans la chair" (1 Timothée, 3, 16)
B) Le Christ est un homme : Dieu a pris de la vierge Marie le corps dans lequel il a manifesté son âme, afin que le Christ, en ce qui concerne son corps, soit un humain comme les autres. C’est pour cela que l’apôtre Paul dit : "Il s’est dépouillé de lui-même, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Et se trouvant semblable aux hommes, il s’est abaissé lui-même, devenant obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur la croix." (Philippiens, 2, 7-8)
C) Le Christ est pur : Cette condition a été aussi remplie par le Christ. L’apôtre Pierre dit de lui : "Celui qui n’a pas péché et de qui pas un mot trompeur n’est sorti de sa bouche" (1 Pierre, 2, 22). Le Christ se leva aussi devant les juifs et leur di : "Lequel d’entre vous peut me convaincre de péché ?" (Jean, 8, 46)
le Christ est le seul rédempteur qui a rempli tout ce qui a été demandé en ce qui concerne sa nature divine infinie et en ce qui concerne sa nature humaine, qu’il est un homme ; quant à sa pureté il n’a commis aucun péché, afin qu’il puisse être crucifié pour expier les péchés de toute l’humanité. Il est mort sur la croix pour la rédemption de tous, d’où la sainte Bible dit : "Etant justifiés gratuitement par sa grâce, en vertu de la délivrance accomplie en Jésus Christ. C’est lui que Dieu a destiné à servir d’expiation par la foi en son sang pour manifester sa justice par le pardon des péchés passés" (Romains, 3, 24-25).
Troisièmement l’acte de la rédemption :
1) La miséricorde : La rédemption, est un acte de miséricorde de Dieu, comme le dit la sainte Bible : "pas par des œuvres de justice, que nous aurions faites nous-mêmes, mais il nous a sauvés selon sa miséricorde" (Tite, 3, 5).
Aucun de nous n’a eu de privilège dans cette rédemption, mais elle vient du cœur aimant de Dieu, qui est plein de miséricorde. Ne devrions-nous pas le remercier pour cette immense miséricorde ?
2) L’intercession Le sens de l’intercession est que le Christ est un intermédiaire entre Dieu et l’homme afin d’empêcher son châtiment, car il est mort à sa place. La Bible dit : "Il n’y a aucun salut ailleurs qu’en lui, car aucun autre nom sous le ciel n’est donné aux hommes par lequel ils puissent être sauvés." (Actes, 4, 12)
3) La mort du Christ à la place de celle de l’humanité : L’apôtre Paul dit : "Une seule personne est morte pour tous ; par conséquent tous sont morts." (2 Corinthiens, 5, 14) Ainsi, la mort du Christ pour l’humanité a été considérée selon la justice de Dieu comme la mort de toute l’humanité puisque le Christ s’est donné pour nous ; comme le dit la sainte Bible : "Comme le Christ vous a aussi aimés et s’est livré lui-même à Dieu pour nous en oblation et en victime, comme un parfum d’agréable odeur." (Ephésiens, 5, 2)
C’est pour cela que nous disons dans les prières de la sainte messe : "Lui qui a aimé son peuple qui est dans le monde et s’est livré comme une offrande pour nous à la place de la mort qui dominait en nous." (messe Basilienne)
4) Le renouveau du peuple : Le Christ n’a pas seulement été crucifié pour l’être humain mais il est aussi ressuscité d’entre les morts pour ressusciter l’humanité avec lui de ses péchés, pour vivre une nouvelle vie, une vie sacrée, comme le dit la Bible : "Pour son immense amour dont il nous a aimés, même quand nous étions morts à cause de nos offenses (c'est-à-dire sous la condamnation à mort en tant que punition de nos péchés) il nous nous a donné une nouvelle vie avec le Christ (c’est-à-dire qu’il subit la condamnation à mort à notre place et nous donne une vie nouvelle par le Christ) et nous a ressuscités avec lui (c'est-à-dire par la résurrection du Christ d’entre les morts." (Ephésiens, 2, 4-6)
Il est aussi dit : "Comme le Christ a ressuscité d’entre les morts par la gloire du Père, de même nous devons marcher nous aussi dans une nouvelle vie." (Romains, 6, 4-5)
5) Glorification de l’humanité : La sainte Bible dit : "Car le salaire du péché, c’est la mort mais le don gratuit de Dieu est vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur." (Romains, 6, 23) Nous voyons ici que Dieu nous a accordé la vie éternelle car le Christ est mort pour nous. La Bible dit : "Alors que nous étions morts à cause de nos fautes, il nous a rendu la vie avec le Christ et nous a ressuscités avec lui et nous a fait nous asseoir dans les cieux en Jésus Christ." (Ephésiens, 2, 4-6)
Donc, comme le Christ a été ressuscité d’entre les morts, nous le serons aussi avec lui et il nous a ouvert les portes du paradis pour y entrer et nous réjouir de vivre avec lui. D’où l’apôtre Paul Dit : "Vous devriez vous conduire d’une manière digne de Dieu qui vous appelle à son royaume et à sa gloire." (1 Thessaloniciens, 2, 12)

avatar
moume

Messages : 6
Date d'inscription : 04/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Skipeer. le Jeu 9 Mar - 8:06

Tonton a écrit:
Code:
Skipper pour la X fois, plutôt que de nous balancer régulièrement les mêmes salades, quand vas tu enfin lire les chapitres 9 et 10 de la lettre aux hébreux ? Tu trouveras tes réponses même si, ce que tu vas trouver ne te permettra plus de titiller les chrétiens.
Es tu prêt à ce sacrifice ?

tu sais bien cher Tonton ce que je pense de Paul de tarse et tu voudrais que je me réfère a ses écris  voyons !!
avatar
Skipeer.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Tonton. le Jeu 9 Mar - 8:07

si je te demande de lire les chapitres 9 et 10 de la lettre aux hébreux, c'est en pleine connaissance de ton allergie à Paul de Tarse car justement cette lettre n'est pas écrite par lui.

Un spécialiste de la bible comme toi devrait le savoir, mais un spécialiste qui visiblement n'a toujours pas lu la lettre aux hébreux et si il le ferait, ne tournerait plus en rond dans sa mauvaise interprétation du sacrifice du Christ...

Avoue que tu as peur de découvrir au combien cette comparaison entre un animal que l'on emmène au sacrifice et celle de la destinée du Christ qui montre au combien dans ce monde l'amour n'est pas aimé n'a aucune raison d'être, t'enlevant ainsi la possibilité de répandre ta mauvaise interprétation de ce crédo chrétien.
avatar
Tonton.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Skipeer. le Jeu 9 Mar - 8:09

Tonton !!

je m'attendais a ce que tu me poste des passages des évangiles que vous considérez comme canoniques et qui justifieraient peu être la rédemption de Jésus paix sur lui mais la j'avoue que je suis déçu !!
avatar
Skipeer.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Tonton. le Jeu 9 Mar - 8:09

des passages ? ben je te donne à lire, en toute autonomie, 2 chapitres, les 9e et 10e de la lettre aux hébreux, c'est pas assez ?

Lis ces 2 chapitres, tu comprendras que la première alliance est la préfiguration de la seconde, puis, si tu comprends, tu verras que finalement que ce soit pour l'une ou pour l'autre, la rédemption qu'elle soit par un animal ou par le christ, passe toujours par le principe de la repentance.

Encore faut il, pour se repentir, avoir conscience de ce qu'il faut changer en nous. C'est simple de dire que nous agissons plus souvent par intérêt personnel que par amour pour Dieu et autrui, mais ensuite chacun peut mesurer que si c'est simple à dire, se changer ne l'est pas.

Donc Dieu nous aide, il nous montre la réalité de son amour pour nous aider à l'aimer, car oui Dieu est ainsi, il sait bien qu'il ne peut donner l'ordre d'aimer aussi il donne plein de bonnes raisons que tu connais bien aussi de l'aimer dont le fait qu'il nous pardonne pour ce que nous sommes en étant prêt à nous transformer et à nous corriger.

Mais bon pour la x fois, lis hébreux 9 et 10, je ne cherche pas à t'influencer, lis, c'est tout.
avatar
Tonton.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Skipeer. le Jeu 9 Mar - 8:11

il te faut beaucoup pour m'influencer cher Tonton mais je t’ai demande tout simplement des passages des 04 évangiles que vous considérez vous chrétiens comme canoniques et qui citeraient la rédemption et tu me renvoie a hébreux dont l'auteur est inconnue voyons je te croyais plus sérieux Tonton

D'ailleurs Selon les thèses du père Spicq, l'auteur pourrait être Apollos, alors que d’autres biblistes ont plutôt évoqué Barnabas voire Luc etc...


Mais ce qui est sur c'est que personne ne connait véritablement l'auteur !!
avatar
Skipeer.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Petero. le Jeu 9 Mar - 8:14

SKIPEER a écrit:
Code:
mais le grand hic est que Jésus paix sur lui n’a jamais dit cela, au contraire, il dit une toute autre version de l’origine de son envoi sur terre.
Jésus (psl) dit ceci :
“Il (Jésus) leur répondit : allons ailleurs, dans les bourgades voisines, afin que là aussi je proclame le message, car c’est pour cela que je suis sorti (envoyé)” (Marc 1, 38)
Quel message Jésus prêchait-il ?

14 Après que Jean eut été livré, Jésus vint en Galilée, prêchant l'évangile de Dieu et disant :  15 " Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche; repentez-vous et croyez à l'évangile.  (Marc (CP) 1)

23 Et Jésus parcourait toute la Galilée, enseignant dans leurs synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume,  (Matthieu (CP) 4)

18 Par ces exhortations donc, et beaucoup d'autres, il annonçait au peuple la bonne nouvelle. (Luc (CP) 3)


La bonne nouvelle, c'était celle de la rédemption qu'il accomplirait sur la croix. 

Après avoir accepté de Lui donner le Baptême à la suite des pécheurs (cf. Lc 3, 21 ; Mt 3, 14-15), Jean-Baptiste a vu et montré en Jésus l’Agneau de Dieu, qui enlève les péchés du monde (cf. Jn 1, 29. 36). Il manifeste ainsi que Jésus est à la fois le Serviteur souffrant qui, silencieux, se laisse mener à l’abattoir (cf. Is 53, 7 ; Jr 11, 19) et porte le péché des multitudes (cf. Is 53, 12), et l’agneau Pascal symbole de la rédemption d’Israël lors de la première Pâque (cf. Ex 12, 3-14 ; Jn 19, 36 ; 1 Co 5, 7). Toute la vie du Christ exprime sa mission : servir et donner sa vie en rançon pour la multitude (cf. Mc 10, 45).

Il faut vraiment être aveugé par sa passion pour l'Islam, e pour ne pas voir, l'annonce dans les 4 évangiles, de la rédemption que Jésus ai venu accomplir.

Jésus est l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. C'est pour la rémission des péchés qu'il a versé son sang, non seulement sur la croix, mais qu'il répand en nous quand il nous dit :

"27 Il prit ensuite une coupe et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: " Buvez-en tous, 28 car ceci est mon sang, (le sang) de l'alliance, répandu pour beaucoup en rémission des péchés. (Matthieu (CP) 26)
avatar
Petero.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Azzedine. le Jeu 9 Mar - 8:17

stp, je voudrai juste que vous m'expliquez mes chers frères chrétiens  pourquoi le concept du pécher originel n'existe pas dans vos sources les plus importantes "les évangiles " 

est ce trop demander ?
avatar
Azzedine.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par mimosa. le Jeu 9 Mar - 8:19

genèse :

Dieu dit à la femme : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, 
tu enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari,
mais il dominera sur toi. Dieu dit à l’homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre : Tu n’en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs. C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.

St Paul 
« de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort a atteint tous les hommes parce que tous les hommes ont péché » (Lettre aux Romains 5,12). 


le péché originel ne signifie pas une faute personnelle, mais l’imperfection psychologique et morale dans laquelle naît tout homme (défaut que nous avons interprété comme étant la conséquence d’un traumatisme transgénérationnel). A vrai dire, il n’y a rien de choquant dans cette doctrine qui, bien comprise, paraît pleine de bon sens. 

Le péché originel explique que tout homme soit soumis à la tentation du malin et selon le cathéchisme catholique tout homme est donc pécheur et mortel parce que tenté par satan .

Ensuite Jésus vient racheter  le péché originel , c'est à dire qu'il sauve l'humanité de la mort éternelle : par la croix il ouvre la voie à la résurrection (qui n'existait pas avant son incarnation) .

Tout homme a maintenant la possibilité de vaincre la seconde mort :la mort spirituelle.

Ce n'est pas automatique , il faut le vouloir , ceux qui rejettent le Christ et persistent dans le péché ne seront pas sauvés malgré eux
.

Ce n'est pas parce que Christ est venu racheter nos péchés qu'il faut se dire qu'on peut faire n'importe quoi et que Jésus rattrapera toujours le coup ...
Le Salut n'est pas automatique :Jésus est ressuscité avec son corps glorieux (corps spirituel) , il invite tous les hommes à le suivre et à faire de même , mais ceux qui ne voudront pas , qui persisteront dans la matérialité ne pourront de leur fait construire leur corps de lumière .
Sans l'adhésion pleine et entière de de l'homme à ce que lui offre le Christ (surtout à l'heure de sa mort ) et qui est vie éternelle , cette vie éternelle ne sera pas possible , en aucun cas Jésus ne peut forcer quelqu'un.
avatar
mimosa.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Azzedine. le Jeu 9 Mar - 8:22

tu as cité les paroles de la Genèse ainsi que celles de ton tres cher saint paul !!! 

moi en revanche , je demande les paroles de jésus l'exprimant dans vos évangiles

dois je comprendre qu'il n'existe nulle parole exprimant le pécher originel venant de la bouche meme du messie ? moi qui pensais que ce concept était super important pour les chrétiens!!!
avatar
Azzedine.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par mimosa. le Jeu 9 Mar - 8:23

Le péché originel, il y en a qu'un et toujours le même, il est adressé à l'homme libre et conscient qui connaîtra la mort.

Pourquoi ne comprenez-vous pas mon langage? Parce que vous ne pouvez écouter ma parole. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le men.songe, il parle de son propre fonds; car il est men.teur et le père du men.songe. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas. Qui de vous me convaincra de péché? Si je dis la vérité, pourquoi ne me croyez-vous pas? Celui qui est de Dieu, écoute les paroles de Dieu; vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu. - Jean

Relis donc la Genèse et comprends la parole non pas du serpent mais du Christ.
avatar
mimosa.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Rédemption dans le christianisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum