Catholicisme et hérésies

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Catholicisme et hérésies

Message par Eipal le Jeu 19 Jan - 21:18

Selon la théologie doctrine, opinion qui diffère des croyances établies, condamnée par l'Église catholique comme contraire aux dogmes donc qui s'oppose à l'orthodoxie, au dogme.
Les hérésies dans le christianisme ont jalonné l’histoire de l’Église en l’obligeant sans cesse à approfondir la connaissance de la vérité révélée et ont été en fait à l’origine de beaucoup de divisions et séparations
Pour les catholiques, c’est, de la part des baptisés, le refus délibéré d’une proposition de la foi définie par l’Église comme vérité révélée. Le Catéchisme de l’Église catholique la définit en ces termes : « L’hérésie est la négation obstinée, après la réception du Baptême, d’une vérité qui doit être crue de foi divine et catholique, ou le doute obstiné sur cette vérité. »
l'hérésie ne doit pas être confondue avec l’apostasie (rejet total de la foi) ni avec le schisme (refus de la soumission au pape).
Il faut être clair là dessus

Voici les principales hérésies chrétiennes

Adoptionnisme. Nie la nature divine de Jésus, qui ne serait devenu Fils de Dieu qu'au moment de son baptême dans le Jourdain.

Anoméisme. Pour Aetius et Eunomius (IVe s.) . L'essence de Dieu le Père et celle du Fils sont totalement dissociable.

Apollinarisme. Soutenue par Apollinaire , évêque de Loadicée; refuse de croire que Jésus ait eut une âme et une psychologie humaine.

Arianisme. D'Arius d'Alexandrie. Jésus ne serait pas consubstanciel au Père, il ne serait "qu'un Dieu segond.

Catharisme. Midi de la France, XI e s. ; affirme l'existence du bien et du mal, remplacèrent les sacrements de l'Eglise par un "baptême de l'Esprit, prône la chasteté et la pauvreté.

Créationisme. » Traducianisme

Docétisme. Affirment que le coprs de Jésus est une apparence, que sa Passion et sa mort ne sont pas réel.

Ebionisme. Jésus n'est qu'un homme; ce n'est qu'un simple prophète.

Encratisme. Prône une ascèse radicale.

Gnosticisme. Affirment leur croyance en un dualisme pessimiste, et seule la connaissance, réservée à une élite, assure le salut.

Homéisme. Le Fils est semblable au Père en toute chose, mais ne lui est pas consubstanciel.

Iconoclasme. Rejettent fortement le culte des images .

Messalianisme. Eascètent et mystiques d'orient expérimentants la présence divine par des danses et des transes.

Monophysisme. N'admettent qu'une seule nature dans la personne de Jésus. 

Monothélisme. Prônent l'existence d'une seule Volonté divine au travers de Jésus Christ.

Nestorianisme. De Nestorius (Ve s.). Affirment que coexistent en Jésus Christ deux personnes: l'homme et Dieu.

Origénisme. D'Origène (IIIe s.) Affirment que les âmes préexistent à la naissance des Hommes. 

Pélagianisme. De Pélage (V e s .) . Insistent sur l'efficacité de l'effort individuel pour assurer son salut. Nie presque totalement l'action de la grâce divine.

Sabellianisme. De Sabellius (IIe s.) . Minimise la distinction entre le Père et le Fils.

Subordinatianisme. Subordonne le Fils au Père dans la Trinité. 

Traducianisme. Affirment que l'âme serait transmise par les parents dans la génération corporelle.
avatar
Eipal

Messages : 194
Date d'inscription : 16/06/2016
Religion : musulman

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum