Qu'est ce que l’évangile?

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est ce que l’évangile?

Message par Anaska le Lun 30 Mai - 23:06

Qu'est ce que l’évangile?
avatar
Anaska
Admin
Admin

Messages : 327
Date d'inscription : 20/05/2016
Religion : Sans religion

http://foietreligion.positiforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que l’évangile?

Message par manouche le Dim 5 Juin - 15:57

L'ÉVANGILE, C'EST QUOI ?
L'Évangile, c'est quoi ?

LE SENS ET LA DÉFINITION DE L'ÉVANGILE

Le mot «Évangile» est un concept qui, aujourd'hui, est bien souvent galvaudé et utilisé à toutes les sauces. Pourtant, il s'agit d'un concept fondamental afin de saisir sur quoi repose l'essence même de la vie et notre raison d'être parmi le genre humain.

Voyez ce que l'apôtre Paul nous dit à ce sujet (I Pi. 1.24-25) :

«toute chair est comme l'herbe et toute sa gloire comme la fleur de l'hebre. L'herbe sèche et la fleur tombe; mais la parole du Seigneur demeure éternellement et cette parole est celle qui vous a été annoncée par l'Évangile.»

Ce que l'on voit ici, c'est que l'Évangile possède un sens bien défini. Il s'agit en fait du moyen par lequel Dieu s'est révélé et est intervenu dans l'histoire de l'humanité. En fait, l'Évangile peut être défini comme étant «une bonne nouvelle» qui repose sur le fait que Dieu a agi en faveur de l'humanité. L'Évangile, c'est donc une oeuvre spirituelle dont Dieu est l'acteur et dont l'humanité peut bénéficier.

LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'ÉVANGILE

Dans les quatre premiers chapitres de son épître aux Romains, l'apôtre Paul résume l'Évangile en quatres principes fondamentaux :

l'humanité n'est pas une entité autonome et indépendante. Son origine provient en effet de l'exercice d'une volonté divine et les êtres humains sont donc, par conséquent, des créatures qui sont liées à la personne de Dieu par un lien d'imputabilté (Romains 1.18-21).
toute la création de Dieu (dont l'humanité fait partie) est aux prises avec un problème spirituel qui la sépare naturellement de la personne de Dieu, le péché. Cette tare, dont l'être humain ne peut se débarasser par lui-même, affecte tout ce qu'il fait, pense et désire ... ce qui fait de lui quelqu'un qui se situe dans une situation d'opposition constante contre la personne de Dieu (Romains 1.22-25, 3.23).

La solution qui est offerte par Dieu afin que l'humanité puisse être réconciliée avec lui repose sur l'oeuvre spirituelle accomplie par la mort et le résurrection de son Fils bien-aimé, Jésus-Christ (Romains 3.21, 24, 25).

L'être humain ne peut bénéficier de cette oeuvre spirituelle et ce travail de réconciliation opéré par Dieu que par le moyen de la repentance de ses fautes et sa foi (sa confiance) dans l'oeuvre de Jésus-Christ accomplie pour lui (Romains 3.22, 26, 28, 4.4-5).
L'ÉVANGILE EXPLIQUÉ

Ce que nous voyons dans ces principes clés, c'est que l'être humain se situe, dès sa naissance, dans un état de perdition qui le prive de la présence de Dieu et le condamne de manière personnelle. Cela, c'est la mauvaise nouvelle pour l'être humain. Il se trouve dans une situation désespérée et irréversible qui fait que la marque indélibile du péché qui est en lui le met devant un état de culpabilité et de jugement devant la personne de Dieu.

Avant d'être une bonne nouvellle pour l'être humain, l'Évangile désire lui faire saisir qu'il se situe dans un impasse spirituelle qui le condamne. C'est lorsque cette réalité est acceptée et confessée que l'Évangile devient une bonne nouvelle car Dieu n'a pas laissé les choses ainsi. Au lieu de nous laisser devant un état de culpabilité devant lui, Dieu est lui-même intervenu dans l'histoire afin de nous réconcilier avec sa propre personne. C'est cette intervention spécifique, à la fois historique et spirituelle, qui définit ce qu'est l'Évangile.

L'ÉVANGILE : UNE OEUVRE SPIRITUELLE ANCRÉE DANS L'HISTOIRE

Voici ce que nous dit l'épître de II Corinthiens 5.21 à ce sujet :

«Celui qui n'a point connu de péché (Jésus-Christ), il (Dieu le Père) l'a (Jésus-Christ) fait devenir (Dieu le Père) péché pour nous (l'humanité), afin que nous (l'humanité) devenions en lui (Jésus-Christ) justice de Dieu».

Ce qui ressort de ce verset, c'est le coeur de ce qu'est l'Évangile. La Bonne Nouvelle, c'est que Dieu a pris ce qui nous condamnait (notre péché) et a remis la conséquence ultime de cela (la mort) sur les épaules de son Fils Jésus, à la croix. En retour de cet acte de substitution parfait, Dieu nous accorde ce que nous ne méritons pas (sa justice) uniquement par le moyen de sa grâce.

Voici ce que nous dit Jean 3. 16-19 à ce sujet :

«Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils de Dieu. Et ce jugement c'est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce leurs oeuvres étaient mauvaises.»

Ce texte nous parle ici du fait que le pardon des péchés et notre réconciliation avec Dieu ne procède ni de nos efforts, notre volonté ou même notre sincérité personnelle ... elle procède avec tout de ce que Dieu nous accorde la vie qui est en lui (la vie éternelle) uniquement par la confiance (la foi) en ce que Jésus a accompli pour l'humanité sur la croix. C'est sur ce bois que le Fils de Dieu a porté la culpabilité de nos fautes (alors qu'il en était innocent) et que, par la suite, il a en vaincu par la puissance par le moyen de sa résurrection. C'est la confiance unique et totale dans cette oeuvre spirituelle accomplie par Jésus que l'humain peut bénéficier de la grâce et du pardon de Dieu.

LES BIENFAITS DE L'ÉVANGILE

Le bienfait ultime de l'Évangile qui est reçu et accepté par la foi, nous dit Jean, c'est le don de la vie éternelle. Qu'est-ce que la vie éternelle ? Et bien il s'agit de la vie unique et véritable qui réside en la personne de Dieu. La vie éternelle, ce n'est donc pas tant une vie qui fait appel à une notion de temps, mais plutôt de qualité. Dieu nous invite donc à savourer cette vie qui est la sienne au travers de notre confiance en la personne de son Fils. Jésus-Christ.

En lui, le Nouveau Testament nous indique que nous sommes de nouvelles créatures. Nous ne sont plus désormais emprisonnés par le poids du péché mais nous en sommes délivrés ... c'est-à-dire que par l'Évangile nous sommes libres de vivre la vie que Dieu a en lui-même et qu'il nous a donné.

Face à un tel privilège, nous n'avons aucun mérite ... mais toute la gloire revient à Dieu lui-même en tant qu'acteur de la bonne nouvelle dont nous sommes les bénéficiaires.

LES FRUITS DE L'ÉVANGILE

L'Évangile est l'oeuvre spirituelle par laquelle Dieu est intervenu en notre faveur par la mort et le résurrection de son Fils bien-aimé. C'est grâce à l'Évangile que nous pouvons nous présenter devant Dieu avec l'assurance d'être pardonné, Jésus ayant lui-même porté le poids de notre culpabilité.

Cependant, là ne s'arrête pas l'effet de l'Évangile chez celui qui le reçoit et se l'approprie. Le but de l'Évangile, c'est de nous réconcilier avec notre Créateur ... mais également d'avoir un effet de transformation dans nos vies respectives. L'Évangile de Dieu a pour effet de non seulement faire de nous des pécheurs pardonnés, mais également des ambassadeurs et des témoins vivants de cet Évangile.

Voici que Tite 2.11-14 nous dit à ce sujet :

«Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la jusitice et la piété, en attendant la bineheureuse espérance et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de se faire un peuple qui lui appartient, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres.»

Ce que l'on voit ici, c'est que l'Évangile porte un fruit de sainteté dans la vie de celui qui le reçoit. Ce fruit, ce n'est pas l'Évangile mais le résultat et la conséquence. Toutefois, il important de comprendre que l'Évagile n'est une oeuvre stérile et celui qui y croit voit impérativement sa vie transformée. Si cet effet est absent de sa vie, c'est qu'il n'a pas reçu le vrai Évangile.

Cette explication peut être illustrée par l'image suivante. Imaginez que vous avez une éponge entre les mains et vous la plonger dans un bassin rempli d'eau. L'éponge se gorge du liquide au point d'en être complètement absorbé. Si vous pesez par la suite sur cette éponge, que va-t-il en sortir ? De l'eau, évidemment. Et bien cette perspective est semblable à celle de l'Évangile. Lorsqu'un coeur humain reçoit l'Évangile et qu'il s'en absorbe et bien ce coeur, lorsqu'il est pressé par les circonstances de la vie, ne peut que naturellement produire une vie qui est influencée par cet Évangile dont Dieu est l'auteur.

LA DIRECTION ET L'ORIENTATION DE L'ÉVANGILE

Voici donc comment on peut résumer l'Évangile : Dieu est entré dans l'histoire de l'humanité par le moyen de l'incarnation et le don de son Fils afin de nous réconcilier avec lui. Cette oeuvre spirituelle, fondée sur la mort et la résurrection de Jésus, n'a pas tant pour objectif que Dieu puisse entrer dans notre vie, mais plutôt que nous puissions entrer dans la sienne et participer ainsi à son oeuvre de transformation spirituelle dans le monde qui est le nôtre.

C'est ainsi que l'Évangile désire faire de nous les dignes représentant des intérêts de la Bonne Nouvelle qui est en Jésus-Christ et non les nôtres. C'est grâce à cet Évangile et en appuyant sur lui que nous comptons vivre par Dieu. Nous faisons donc tout par la grâce de Dieu et tout pour la grâce de Dieu dont nous sommes les serviteurs.

Voici un tableau représentatif qui résume la différence entre la religion et l'évangile :


LA RELIGION



L'ÉVANGILE


J'obéis, donc je suis accepté



Je suis accepté, donc j'obéis


La motivation de ma piété est fondée sur la peur et l'insécurité


La motivation de ma piété est fondée sur la joie et la reconnaissance


Je crois que toute bonne personne mérite une vie confortable ... donc, je suis frustré lorsque l'épreuve arrive



Je crois que l'épreuve est permise par dieu afin d'approfondir ma relation avec lui et compter davantage sur sa grâce. elle est difficile ... mais profitable



Lorsque je ne suis pas à la hauteur de mes attentes, cela me rend furieux.


Toute attaque à mon image de marque se doit d'être sous-estimée ou détruite



Ce n'est pas essentiel pour moi de croire que je suis une bonne personne.


Mon identité n'est pas bâtie sur mes performances, mais sur l'amour de dieu pour moi manifesté en la personne de Jésus



Ma vie de prière est fondée sur des demandes afin de mieux contrôler les évènements



Ma vie de prière est fondée sur une relation personnelle avec dieu où l'adoration et la dépendance complète envers sa grâce prend tout son sens



Si je vis à la hauteur de mes standards, je suis confiant.


Je suis insensible et orgueilleux face aux personnes en situation d'échec et si je faillis, je me sens comme un raté



Ma perception de soi n'est pas fondée sur la qualité de mes gestes moraux, mais sur le fait que Christ en mort pour mes péchés.


Cela me conduit dans l'humilité et la confiance sans pour autant me vanter ou me déprécier


Ma valeur étant construite sur mes performances, mon coeur place donc sa confiance dans idoles qu'il affectionne et me donne de la valeur.


Sans elles, ma vie n'a plus de valeur.



Bien que plusieurs choses me soient bénéfiques, aucune de celles-ci ne me sont ultimes.


Je n'ai pas besoin d'elles de manière absolue ... mais toute ma sécurité personnelle repose sur l'œuvre de la croix portée par Jésus

manouche

Messages : 48
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que l’évangile?

Message par Pierre-Elie le Dim 5 Juin - 20:41

Le mot Évangile est de racine grecque.
Il signifie juste Bonne Nouvelle.

Quelle est la bonne nouvelle annoncée par Jésus ?
C'est que le Royaume de Dieu est proche....
nous pouvons donc entrer dans le Royaume de Dieu dès cette terre, par le baptème.
Dieu est venue par Jésus, nous offrir une Alliance éternelle


« Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;
15 il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile, [La Bonne Nouvelle]. » (Marc 1, 14-15).


Voilà la bonne nouvelle apportée par Jésus, le règne de Dieu est tout proche.
avatar
Pierre-Elie

Messages : 49
Date d'inscription : 31/05/2016
Localisation : catholique romain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que l’évangile?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum